Les mégadonnées : derrière les données il faut protéger les personnes – A la une

25

Strasbourg, le 24.01.2017:

La nature des mégadonnées risque de poser un véritable défi à l’application des principes traditionnels qui gouvernent la protection des données personnelles, comme le principe de finalité ou de minimisation des données. Chaque fois que les méga données entraînent un traitement des données personnelles, chacun doit être en position d’exercer son autonomie personnelle et son droit à contrôler ses données.

Les Lignes directrices, adoptées par le Comité consultatif de la Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des données (Convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel, également connue sous l’intitulé de « Convention 108 ») offrent aux décideurs politiques et aux organismes qui traitent les données personnelles une assistance précieuse pour veiller à ce qu’ils mettent l’individu au centre des économies numériques.

Alessandra Pierucci, Présidente du Comité de la Convention 108, a souligné « l’importance de fournir des orientations sur ce qui est devenu, ces dernières années, une source exponentielle de connaissances ainsi qu’une source exponentielle de traitement des données personnelles. Cette première étape du Comité vers une protection renforcée des personnes dans l’environnement de mégadonnées qui est le nôtre devra conduire vers d’autres étapes afin de suivre le rythme d’évolution rapide des technologies sur lesquelles reposent les mégadonnées »

Source : Les mégadonnées : derrière les données il faut protéger les personnes – A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *